La Jasse Castel

Le Domaine

Un petit domaine de 10 hectares où chaque parcelle est un hymne à la beauté, les vins sont les plus fidèles conteurs de la richesse du terroir, témoins de l'espace et du temps, porteurs du souvenir du millésime, pluie, soleil et vent, froid, douceur, chaleur. Et une aventurière, Pascale Rivière, avide de racines bien ancrées, s'y régénère, au rythme du geste juste, celui qui existe depuis des millénaires, donne sa vie, toute son énergie, sa folie, pour la surprise, le frisson, l'émerveillement, pour le don, le partage, l'offrande d'une bouteille, où la sensualité enivrante se mêle à l'opulence et à l'aspérité, au raffinement et à la vivacité, et puis, pour le jeu, pour la gagner ou la perdre, cette vie.

Petite histoire…

La_Jasse_Castel

​​​Le coup de foudre pour ces premières vignes, les plus hautes sur le causse de Montpeyroux , et pour une bergerie du XVIIème, a transformée cette citadine en vigneronne. Dressée face aux vents, et baignée de soleil, la Jasse (Castel étant le nom de son premier propriétaire) couve du regard la vallée de l’Hérault et veille sur le Grenache et la garrigue plantés à ses pieds.

Un Cinsault centenaire au pied du village Arboras accroché à flan de coteaux, un vieux Carignan édenté, niché au milieu des Olivettes, une Syrah racée au pied d’un bois de chênes, et la plantation d’un grenache en gobelet au cœur du paysage des montagnes de la Seranne, ont fini par constituer le vignoble de 7ha.

A priori rien ne destinait Pascale à être un jour vigneronne et tout l’y a conduite.​​​ Journaliste, enseignante, écrivain, pour le vin, l’envie croissante de passer à l’action en créant un domaine viticole s’est concrétisée en 1998. Depuis chaque jour est une histoire magique et sensuelle, un émerveillement, une découverte et un enseignement que elle aime partager et communiquer. Le mot culture a retrouvé ses racines, son humanité, son histoire sans fin.

La Méthode

Le domaine, en culture biologique depuis 2008 (Ecocert) ,est morcelé sur 10 ha en AOC autour du village de Montpeyroux.​ La concentration et la richesse des vins trouvent principalement leur origine dans les faibles rendements pratiqués au domaine (15 à 25 hl/ha). Les raisins sont vendangés manuellement, transportés en cagettes avant d’être triés puis éraflés à la cave. Les fermentations s’accomplissent naturellement tandis que les vins forgent leur caractère par une lente extraction au cours de longues cuvaisons atteignant fréquemment les cinq semaines. Seule la syrah est partiellement élevée en barriques, les autres cépages atteignent leur maturité en cuve.Trois rouges, un rosé, deux blancs composent la gamme.

Mon Sommelier pourrait En mettre dans ma cave!