Comment faire du vin bleu ?

Que penser du vin bleu ?

Vous n’êtes pas le premier à vous poser la question comment obtenir du vin bleu ? Le vin bleu est-il du vin ? Est-ce naturel ? Nous nous sommes plongé dans un verre de vin vin bleu et nous répondons à toutes vos questions sur cette curiosité qui est apparue dans l'univers viticole.

banniere-transition-grappe

Une histoire marketing

« Le pari payant », il « bouscule » ou « chamboule les traditions », « la boisson qui fait hurler les sommeliers », vous n’avez pas pu échapper à au moins un de ces titres. Le vin bleu se répand, partout : un démarrage discret, en 2015 autour de 30.000 bouteilles vendues à près de 500.000 en 2017 et 750 000 prévues pour 2019. On le trouve aujourd’hui dans 21 pays, son deuxième marché étant… la France. Succès commercial, certes, mais on peut en dire autant du rosé-pamplemousse ou des émissions de Cyril Hanouna et vous conviendrez que ce n'est pas gage de qualité.

Retroussons-nous les manches et direction le site internet de GIK, la société à l’origine de cette boisson bleue. C'est un modèle du genre et le fruit d'un travail marketing de l’extrême. « Nous sommes Gïk et nous allons changer le monde. « . Beau programme, n’est-il pas? Je n’invente rien, c’est dans le « manifesto » d’accueil du site. Plus d’infos ? Ok, cliquons : « Nous ne travaillons pas avec des raisins, mais avec des personnes ». Pour faire du vin, ça me parait compliqué de faire entrer un humain dans le pressoir, mais soit. Quoi, je suis trop premier degré? Soit. « Nous ne sommes pas viticulteurs, nous sommes créateurs »: marrant, on s’en serait un tout petit peu douté. « Le bleu représentant, en psychologie, le mouvement, l’innovation et l’infini. Et c’est également une couleur fréquemment associée à la fluidité et au changement. » Et ben voilà, nous y sommes : pourquoi choisir le bleu, couleur naturellement rare dans l’alimentaire par excellence (vous connaissez des masses d’aliments bleus, de nature vous ) ? Pas pour faire quelque chose qui soit bon, mais pour aller vers l’infini (et au-delà, vraisemblablement). Jusque-là, pas grand-chose à redire : un peu de storytelling, rien de mal à ça: ça fait des années qu’on vous matraque de couchers de soleil qui caressent les grappes de raisins sur les collines qui chantent (ou à peu près) et de fruits gorgés du soleil de la terre et touchés par la grâce, pour ce nectar béni des dieux pour vous vendre du pinard. Faut dire que là, ils ont tapé fort les mecs : ils savaient pertinemment qu’un tel bleu allait susciter des réactions épidermiques. Évidemment qu’ils avaient prévu le coup : « le monde du vin est réac’, ça va faire hurler les sommeliers ». Sauf que depuis deux ans, on vous ment à vous parler de vin bleu car le vin bleu n’existe pas. Parce que cette boisson, si elle est bien à base de raisins, les œnologues sont tous d'accord pour dire que ce n’est absolument pas du vin et en encore moins un vin naturel.

Quelle est l'origine du vin bleu ?

Pour bien comprendre le vin bleu, retournons aux origines. Fabriqué dans le Sud de l'Espagne, le vin bleu a été imaginé par une poignée, par un groupe d'entrepreneurs désirant révolutionner le milieu du vin avec un brin d'innovation colorée. Si l'on y regarde plus attentivement, on découvre que la production de vin bleu existait déjà en Corse dès le XIXe siècle sous le nom d'Imajyne. Je n'y reviens pas mais c’était l'histoire un peu folle de quelques irréductibles qui avait décidé de faire mijoter leur vin avec une algue donnant des pigments bleus.

le-vin-bleu

Comment obtenir du vin bleu?

Les vignerons qui produisent du vin bleu assurent qu'il prend cette couleur bleue de manière naturelle et qu'il n'a pas de méthode spécifique de fabrication du vin bleu ni produit colorant qui entre dans sa composition. Ceci étant dit, il est important de préciser qu'un vin n'est naturellement pas bleu. On utilise un cépage chardonnay avec lequel on laisse macérer des peaux de raisins rouges. La particularité de cette peau que l'on retrouve sur le grain de raisin, c'est qu'elle contient des molécules d'anthocyanes, qui sont à l'origine de la coloration du liquide. Le vin a un pH qui varie entre 3 et 4, c'est là que l'on obtient un vin rouge aux jolis tannins. Cette molécule ne prendra une teinte bleue à partir d'un pH supérieur à 7, il va donc falloir modifier ce vin pour en contrôler le pH, l'acidité et l'oxydation. Et voilà, vous comprendrez qu'on est plus dans l'univers de la chimie que dans de la viticulture, ici pas d'assemblage, d'usage de barriques, de fermentation malolactique ou de techniques de vinification. Peu importe le chai, la région d'origine, les cépages ou de savoir si on est sur de vieilles vignes ou un terroir de qualité, ce n'est ni la promesse ni l'ambition.

vin-bleu-gik

Qui a réalisé le premier vin bleu ?

Pour trouver l'origine de cette création, il faut remonter en 2013, année au cours de laquelle cinq étudiants espagnols ont décidé de créer du vin bleu! Après deux années de recherche, ils fondent Gik Live! et commercialisent Gik Blue, le premier vin bleu. Le succès est au rendez-vous dès la première année avec 30000 bouteilles vendues. Aujourd'hui la France s'y met avec un Sétois qui a lancé en 2018 Vindigo.

Coup de génie ou supercherie pour le vin bleu ?

Notre côté Startup nous laisse à penser que c'est plutôt un coup de génie, un véritable buzz très bien exécuté. Une communication bien menée mais nous pensons très éphémère et il sera difficile d'exister dans le temps. Ensuite je me dis que l'idée c'est de gouter, de pousser les gens à essayer, mais après ? Vont-ils avoir envie de recommencer l'expérience, d'acheter régulièrement leur vin bleu? Enfin, notre côté puriste et notre éducation de sommelier nous a poussé à gouter, et là....

vin-bleu-banniere

Caractéristiques du vin bleu

C'est un vin destiné à être consommé dans l'année. Ce n'est ni un vin de cépage ni un vin à faire vieillir. Certes il est doté d'une belle robe, sa couleur donne envie de déboucher une bouteille et de découvrir ce breuvage mais ça s’arrête là, pas d’intérêt gustatif particulier. Inutile de se poser mille questions, de savoir s'il faut carafer le vin pour développer ses arômes, contenter vous de la couleur et si vous pouvez juste déguster ce vin avec les yeux c'est bien aussi. Pas très expressif, on est plus dans le monde des vins blancs, des vins secs aux arômes d'agrumes, peu alcoolisé et d'une fraicheur comparable aux vins rosés. Pour les accords mets et vins possibles, il faudra repasser, par contre pour un accord vin décoration, nous le conseillons sur une belle nappe blanche pour le laisser exprimer toute sa noblesse et son bleu indigo qui rayonnera autour de votre table à coup sûr.

Que penser du vin bleu ?

Vous êtes nombreux à aborder le vin bleu en demandant quel goût a le vin bleu ? Et bien en fait, on ne reconnait pas le vin, on déguste une boisson dont on devine un lien avec du vin puisqu'il est issu de la vigne, tout comme une sangria ou un vin chaud. Gustativement on est loin du compte mais voilà l'exercice est réussi, puisqu'on a acheté, on a gouté, on a impressionné, mais on peut le dire on va vite oublier....! A ce jour il y a quelques problèmes de commercialisation et étiquetage du produit car la filière se rebiffe contre ce vin mais dès que possible on vous dira où trouver un bouteille de vin bleu? En attendant un joli verre de vin rouge, légèrement tannique, issus de belles vignes de Bordeaux ou des Côtes du Rhône, produit par un vigneron respectueux de son terroir dans des vignes en biodynamie, c'est pas mal aussi.

Notre avis sur le vin bleu: "En gros, on écoule les stocks de mauvais vin blanc en lui donnant une couleur tendance, maintenant que le rosé-pamplemousse et les autres vins aromatisés sont connotés trop beauf. Si vous chercher de la déco, le bleu indigo c'est très beau"



Vous êtes curieux Découvrir d'autres articles